Double nationalité : comment l’obtenir ?

Disposer de la double nationalité présente de nombreux avantages : travailler à l’étranger sans avoir à demander de visa, disposer plus facilement d’une grande liberté de déplacement dans le monde, ou encore transmettre celle-ci à ses enfants sans qu’ils aient à effectuer les démarches nécessaires.

Il existe différents moyens d’obtenir la double nationalité, mais tous les pays n’appliquent pas le même système. En conséquence, il faut donc se référer à la législation du pays visé.

La nationalité par filiation

Le droit du sang, ou nationalité par filiation, est le système le plus généralement appliqué. Dans ce cas de figure, un enfant obtient dès la naissance la nationalité d’un ou de ses deux parents. Ce principe est notamment appliqué en France ou en Belgique, mais aussi en Algérie, en Chine ou encore en Colombie.

La nationalité par la naissance

Le droit du sol est l’autre grand principe appliqué dans le monde. On le retrouve dans 30 pays. Dans ce cas, la démarche la plus simple est de faire une demande de passeport, en fournissant un acte de naissance, ou une copie certifiée de celui-ci. La nationalité par la naissance est notamment donnée sans condition au Canada, aux Etats-Unis, au Brésil, au Pakistan ou encore en Tanzanie.

En Australie, en Afrique du Sud, au Pérou, en Iran ou encore dans de nombreux pays d’Europe, la nationalité par la naissance est appliquée sous condition. Il faut généralement séjourner dans le pays de naissance pendant un temps défini pour pouvoir en obtenir la nationalité.

La nationalité par le mariage

Il est également possible d’obtenir la nationalité d’un état en épousant l’un de ses citoyens. En général, cela requiert une condition de résidence.

En France, le conjoint d’un français peut obtenir la nationalité quatre ans après le mariage si le conjoint français a conservé sa nationalité et si les époux vivent toujours ensemble. De plus, ils doivent pouvoir justifier d’avoir vécu sur le territoire français pendant 3 ans après l’union. S’ils ne peuvent pas, le délai est porté à 5 ans après le mariage. Le conjoint demandant la nationalité française doit, de plus, justifier de ses connaissances en langue française.

La nationalité par naturalisation

Il est possible, par le travail, d’obtenir la nationalité d’un pays. En effet, certains états mettent en place des programmes offrant un visa de résidence permanente aux étrangers disposant d’un visa de travail.

C’est le cas notamment du Diversity Immigrant Program, en place aux Etats-Unis. Appliqué depuis1990, ce programme distribue 50 000 visas de résidence permanent chaque année, tout en visant à diversifier la population d’immigrants aux Etats-unis, en sélectionnant des candidats venant de pays ayant un faible taux d’immigartion sur les 5 années passées.

La nationalité par l’investissement

Certains pays « vendent » leur nationalité. Il est en effet possible d’obtenir la nationalité Autrichienne, Canadienne ou encore Australienne au moyen d’un investissement bénéfique pour le pays. Certains états demandent de contribuer à une fondation caritative, d’autres de créer de l’emploi localement. Même si l’on retrouve généralement ce système dans les paradis fiscaux, certains états d’Europe ou d’Amérique le proposent également, ce qui offre aux demandeurs de nationalité un accès facilité (bien que coûteux) aux avantages du pays, voire de la zone, pour les états de l’Union Européenne.